navigation

Distribution des prix au collège de Rosso1 30 juin, 2010

Posté par Aboubakry dans : Commune de Rosso , ajouter un commentaire


Le Hakem, le Dren, le Directeur du collège à la table prix.jpg   Après le collège de Rosso 2 le 14 courant c’était au tour du collège 1 de Rosso d’organser une cérémonie de distribution des prix. C’était le 19 avril dans l’enceinte de l’établissement en présence du hakem de la moughataa, du Dren du Trarza, du président de l’association des parents d’élèves, de plusieurs chefs d’établissements secondaires de la ville et des environs et de plusieurs notables.

Au total 46 élèves (les deux meilleurs de chaque classe) ont été primés en plus des meilleurs élèves de chaque niveau et des filles qui ont obtenu le meilleur résultat par niveau.

Au cours de la cérémonie, le personnel du collège de Rosso 1 a tenu à rendre un brillant hommage au directeur de l’établissement, M.Mohamed Salem ould Sidi Oumar.  Depuis qu’il est à la tête de l’établissement, il a su tisser avec son personnel des rapports humains et professionnels très étroits qui contribuent à détendre l’atmosphère. Un fait qui mérite d’être souligné au moment où une bonne partie du personnel d’un autre établissement secondaire se plaint d’un directeur qui s’est illustré récemment par une première dans les annales des écoles de Mauritanie : des retenues de salaire pour des absences souvent justifiées.

D.A.

Les Diabétiques du Nord dans le sud 18 avril, 2010

Posté par Aboubakry dans : Commune de Rosso , ajouter un commentaire

runiondiabtiques.jpg               adrosso.jpg              pdteassocdiabtiques.jpg

Du 07 au 16 Avril 2010, une délégation de l’Association des Diabétiques du Nord (ADN), conduite par le Président Issa Mamadou DIOP et le Secrétaire Général Adjoint Mohamed Lemine FALL, a effectué une mission d’information et de sensibilisation sur le diabète dans les Antennes ADN de Nouakchott, Rosso et Boghé transportant dans leurs bagages : 

40 échantillons des brochures sur le diabète élaborées par l’Association et imprimées en Espagne sur financement de CIDEAL en partenariat avec la Coopération Espagnole et SOS Pairs Educateurs de Nouakchott, 30 Fiches en arabe et en français sur l’alimentation du diabétique, 01 Guide sur le diabète en couleurs de 145 pages, 200 Seringues à insuline de 0,5 ml, 100 seringues à insuline d’1 ml, 12 édulcorants en pastilles, 05 édulcorants en poudre, 12 piles de recharge pour lecteurs de glycémie, 03 Lecteurs de glycémie, 03 boites de bandelettes, 03 Autopiqueurs, 03 paquets de lancettes, des Antidiabétiques Oraux (glibenclamide 5mg et Metformine 500 mg exclusivement), 02 pèse personnes électroniques, 01 pèse personne mécanique.

Partout la délégation a reçu un accueil simple mais chaleureux et enthousiaste.

Dans chaque localité une réunion de travail a été organisée suivie de la remise de lots de brochures, d’édulcorants, de matériel médical et de médicaments au bureau de chaque Antenne. Des explications détai llées ont été   fournies sur l’utilisation de certains appareils.

A Tounguène, dans la commune de Rosso, un lecteur de glycémie a été mis à la disposition du Centre de Santé pour une opération gratuite de contrôle de glycémie et une boite de médicaments a été offerte à une patiente qui avait arrêté son traitement pour des raisons financières.

Le président de l’ADN a rappelé que le diabète, « Epidémie du XXIe siècle », pose un problème majeur de santé publique aussi bien dans les pays pauvres que dans les pays nantis.

« Ce que le Sida a été sur les 20 dernières années du XXe siècle, le diabète le sera sur les 20 premières années de ce siècle » a déclaré Paul Zimmet président d’International Diabetes Institute dont le siège se trouve à Melbourne (Australie).

L’OMS de son côté estime que le nombre de décès au niveau mondial imputable au diabète se situe autour de 4 Millions/an…..bien plus que le VIH-SIDA ! ! ! et qu’en 2025 le diabète sera probablement la première cause d’incapacité et de décès dans le monde.

Monsieur DIOP a déclaré qu’il n’était pas du tout étonné que dans notre pays la maladie continue à être ignorée par les pouvoirs publics car les diabétiques ne sont toujours pas parvenus à mettre sur pied une structure dynamique et crédible au niveau national.

Il a réaffirmé que l’ADN souhaite que les Antennes qu’elle a implantées à Nouakchott, Rosso, Boghé et Ndiago, se transforment dès que possible en Associations à part entière tout en portant à un niveau supérieur les solides et loyales relations qui les lient.

Il a beaucoup insisté sur la nécessité pour tous les diabétiques de s’organiser dans des associations locales et de se mobiliser au niveau national pour la mise en œuvre, le plus rapidement possible, d’un Programme de Prévention et de Contrôle du diabète et des maladies associées conformément à la Résolution  61/225 du 20 décembre 2006 des Nations Unies et à l’« Appel à l’Action de Maurice » lancé le 14 Novembre 2009 par l’OMS avec plusieurs partenaires internationaux dont la Fédération Internationale du Diabète.

Dans tous les pays limitrophes (Maroc, Sénégal, Algérie, Mali), sous la pression des associations de diabétiques, les gouvernements ont fini par prendre conscience de l’ampleur du fléau et de son impact désastreux sur leurs politiques de développement socio-économique.

Ils appliquent depuis plusieurs années déjà,  avec plus ou moins de réussite, des programmes de lutte contre le diabète.

Chez nous, compte tenu de la vitesse à laquelle la maladie progresse, de son coût financier par rapport aux revenus dérisoires de plus de 80% des patients, de l’absence d’une couverture médicale pour plus de 90% de la population, de l’inexistence de structures d’accueil appropriées ; du taux élevé d’analphabètes ;  et si l’on estime que plus de 45% des diabétiques ignorent qu’ils sont atteints ; il faudra alors s’attendre à une véritable hécatombe sous peu de temps si l’Etat s’obstine à ne rien faire.

 

Le président a enfin révélé que son séjour en Espagne en mars 2010 lui avait permis de contacter Mme Sylvia Blanco, présidente de l’Association des Diabétiques de Gran Canaria (ADIGRAN), Dr Ricardo Redondas président de l’ONG Salud para Todos , partenaire de l’ADN depuis 2006 et Dra Lourdes Gonzales diabétologue très connue à Nouadhibou.

Tous lui ont fait part de leur totale disponibilité à soutenir les diabétiques de la Mauritanie.

 

La délégation accompagnée du responsable de l’Antenne de Nouakchott s’est rendue à l’OMS pour y rencontrer Dr Amadou Racine KANE avec qui elle a fait un tour d’horizon de l’actualité des associations des diabétiques chez nous et dans le monde.

La mission achevée la délégation a regagné Nouadhibou dans la nuit du 16 avril 2O10.

 

Communication ADN 

Nouadhibou

Femmes Aid à Rosso : Mettre fin à la violence contre les femmes

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

femmesaid.jpg Cérémonie officielle de l’ouverture du centre d’écoute       femmesaidvuedelasalle.jpg Un auditoire attentif

C’est le 15 avril que la cérémonie de l’ouverture du Centre de Prévention contre la violence à l’encontre des femmes a eu lieu en présence du wali  mouçaid et du hakem de Rosso, des représentants de plusieurs Ong et de nombreuses femmes.  Il reviendra au coordinateur Hassan Ould Belloul de présenter  l’Ong Femme Aid. Une Ong qui a depuis longtemps, entrepris des actions de lutte contre toutes les formes de violences à l’égard des femmes.  C’est ainsi  qu’elle  a, depuis 2000, inscrit dans ses plans d’action et réalisé des activités de lutte contre les violences. Il s’agit notamment de  la réalisation du film ‘Lumières sur l’excision’, de l’élaboration et de la diffusion de brochures, d’affiches et dépliants sur les MGF, d’une série de formations et de sensibilisation à Nouakchott, en Adrar, au Gorgol et au Trarza  sur les MGF et d’actions de plaidoyer et de lobbying. Le coordinateur précisera que le programme actuel était une concrétisation de la collaboration entre la société civile et  les partenaires techniques et financiers (PTF) de
la Mauritanie, notamment l’Union européenne qui intervient à travers son programme «Instrument Européen Pour
la Démocratie et les Droits de l’homme (IEDDH) : Prévenir les violences  à l’encontre des femmes ».

Après la présentation de l’association, de la mission du centre d’écoute  par le coordinateur, Mme  Soultana Mint Mohamed Yahya, présidente de l’Association a pris la parole pour s’adresser à l’assistance. Dans son allocution, Mme Soultana Mint Mohamed Yahya a rappelé que malgré le rôle de première importance que la femme joue dans la société elle continue de subir diverses formes de violences. Ce phénomène a pris une telle ampleur que la situation ne préoccupe plus seulement les femmes et leurs associations, mais aussi les décideurs, les institutions nationales et internationales, la société civile, les experts , les éducateurs, etc. Il est devenu urgent  dira-t-elle de déployer d’énormes efforts pour mettre fin à cette situation. Une femme sur trois dans le mode est victime de violence selon des rapports des Nations Unies rappellera Mme Soultana Mint Mohamed Yahya. Cela constitue une flagrante violation des droits de l’homme. La présidente de l’association rappellera les objectifs et la mission du centre d’écoute de Rosso. Il s’agit notamment de contribuer à la prise en charge psycho médicale des femmes et des filles victimes de violence (viol, MGF,  violence physique, etc.) à travers des prestations gratuites, de créer une base de données sur les violences qui sont souvent passées sous silence et d’offrir une base d’information  pour les besoins scientifiques et de plaidoyer, d’expérimenter le fonctionnement de ces structures en vue de les élargir  au besoin. Le centre d’écoute a pour mission entre autres, de recevoir les femmes et filles victimes de violence, de leur offrir les premiers soins, de référer les  cas nécessitant une prise en charge médicale aux structures  sanitaires compétentes  (dispensaires, hôpitaux)  avec un accompagnement du centre, d’assurer une prise en charge psychologique et une assistance juridique des victimes.  Pour atteindre ces objectifs le centre est doté d’un personnel pluridisciplinaire en mesure d’assurer et de garantir les missions qui lui sont assignés : une sage femme, un conseiller juridique, un assistant social, un coordinateur.

Mme Soultana Mint Mohamed Yahya a vivement remercié l’Union européenne qui à travers son programme ‘Instrument Européen pour
la Démocratie et les Droits de l’Homme’ a appuyé l’ONG Association Femme / Aide pour la réalisation du centre d’écoute de Rosso et de celui d’Atar qui sera inauguré incessamment.

Après le mot du Wali qui félicitera et encouragera Mme Soultana Mint Mohamed Yahya pour le travail qu’elle accomplit, les autorités avant de prendre congé, ont visité le centre.  Des locaux fonctionnels et bien équipés dans un site approprié au quartier Escale de Rosso.

Djigo Aboubakry 

 

Muchas gracias hermanos y amigos de Lanzarote! 14 février, 2010

Posté par Aboubakry dans : Commune de Rosso , ajouter un commentaire

img2186.jpgfauteuilsroulant.jpgcaissesprovenantducontainerdelanzarote.jpg

 img2190.jpg

 Le 12 février courant le Pr Fassa Yérim, maire de la commune de Rosso  a présidé la réunion dans son bureau. Il a rappelé à ses collaborateurs présents  les dons qu’il venait de recevoir : un lot de dix (10) ordinateurs et plusieurs centaines de manuels scolaires provenant de  l’ONG française Solidarité Éducation en Afrique  et destinés au lycée de Rosso, un car Mercedes (613 D) de 28 places , don de la Principauté de Monaco à la jeunesse de Rosso, un lot de 120 fauteuils roulant pour les handicapés provenant de la fondation américaine ‘Wheelchair Foundation’ et un container envoyé d’Espagne par l’Association des immigrés Mauritaniens de Lanzarote (Espagne) en collaboration avec l’Association de Vecinos de los Lirios,

la mairie de San Bartalome, celles de Arrecife et de Tias.

. Cette importante quantité de matériel (près de cinq tonnes) est destinée aux rapatriés installés dans la commune de Rosso. Le maire a vivement remercié tous les donateurs en insistant sur le geste de nos compatriotes émigrés qui malgré les difficultés avec lesquelles ils sont confrontés ont eu une pensée à l’endroit de leurs frères rapatriés.

Des vêtements  et chaussures pour hommes, femmes et enfants,  des serviettes, des matelas, des draps, des couvre-lits, des  oreillers,  des rideaux, des tables, des machines à écrire, des poussettes, des  jouets, du matériel électrique, de la vaisselle et bien d’autres choses encore,  c’est ce que les ressortissants mauritaniens de Lanzarote et leurs amis de ‘Vecinos los lirios’ ont offert aux rapatriés de la commune de Rosso. A noter qu’ils ont envoyé un autre conteneur pour les rapatriés de Boghé.

Le maire a chaleureusement remercié  le ministère des finances qui a permis l’exonération et l’enlèvement de tout le matériel, M. Ba Madine,  directeur de l’ANAIR  qui n’a ménagé aucun effort pour l’acheminement du container du port de Nouakchott jusqu’à Rosso ; il a également remercié M. El Bou, l’entrepreneur  chargé de la reconstruction du marché de Rosso qui  a offert spontanément ses services pour le transport des fauteuils roulants (don d’une Ong américaine) destinés aux handicapés ainsi que Mme Diatou Sall, employée de la mairie dont l’Ong , Bourgeons de l’espoir  a également décidé de faire don aux rapatriés d’un lot offert par la FLM (Fédération Luthérienne Mondiale).

M. Fassa a également insisté sur  la nécessité de distribuer tout  le matériel avec toute la transparence requise.  C’est ainsi que la commission présidée par M.  Ba Ismaïla a décidé de faire le tri de l’ensemble du matériel afin de faire le partage entre les douze sites de rapatriés de la commune à savoir : Rosso lycée, Toulel, Goueïbina, Keur Madiké, Rabany, Mbarek diaw, Tékech, Pk 3, Pk 4, Pk 6, Pk 7, et Pk 12.

Une grande cérémonie a été organisée le 16 février à la commune pour la réception de tous .les dons dont le car offert à Dieuck par Chevilly Larue (France) et Marjorel (Espagne). Ont pris part à cette  cérémonie les handicapés, les rapatriés, la jeunesse en un mot le tout Rosso.

Au cours de la cérémonie le Wali dans un grand  élan de générosité et d’humanisme a pris la parole pour demander au maire d’embaucher Mlle Amayel Thiam, représentante des handicapées après son allocution, ce que le maire a accepté aussitôt.

Djigo Aboubakry

 

Quelle est la botte secrète du général ? 1 août, 2009

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

Les hommes politiques mauritaniens ont été pris de court. Aucun pronostic sérieux, aucun sondage crédible n’avait osé évoquer l’éventualité d’une victoire au premier tour du général mais c’est bien cela qui s’est produit. Il faut tirer le chapeau au général. Il fallait le faire !
Après les négociations de Dakar I et II, nombre d’observateurs ont crié à la victoire de la démocratie. Parce que le FNDD avait apparemment réussi à faire plier le général en lui imposant entre autres, le report des élections, la participation de poids lourds de l’opposition aux élections et la redéfinition du statut du HCE. C’était sans compter sur la botte secrète du général. Une botte secrète que les observateurs les plus avertis n’arrivent pas à connaître. Si Machiavel avait été son contemporain, il ne serait que son élève.
Il aurait mieux valu pour l’opposition que le général fût plébiscité le 6 juin face à des candidats taillés sur mesure. On pourrait alors parler de mascarade et continuer à faire des pressions avec l’appui de la communauté internationale. Mais dans ce contexte, c’est plutôt difficile de parler de fraude ou de mascarade. En théorie c’est l’opposition qui a organisé les élections parce qu’elle contrôlait le ministère de l’intérieur. L’opposition a également eu son mot à dire dans la composition de la CENI. Il est vrai pourtant qu’en dehors du général qui le proclamait haut et fort, personne ne s’attendait à ce que la partie soit pliée en un tour de scrutin. Dans le directoire de campagne du général à Rosso, l’inquiétude et le découragement étaient visibles. D‘autant que dans le directoire de campagne, certains observateurs ont douté de la sincérité de quelques directeurs de campagne dont on dit que s’ils avaient voulu faire perdre leur candidat, ils n’allaient pas s’y prendre autrement. En effet, certains directeurs de campagne ont, durant toute la campagne multiplié les maladresses. Par exemple, le directeur régional et le directeur départemental de la campagne du généra l n’ont pas pu troquer leurs costumes d’administrateur rigoureux ou de fonctionnaire zélé pour celui du politicien courtois capable d’attirer les électeurs indécis. Comme si l’opposition avait infiltré le camp du général par le sommet, c’est-à-dire par son directoire de campagne. Pour la plupart des hommes hautains et antipathiques qui visiblement ne sont pas rompus dans les règles de la politique. N’eut été la présence (l’omniprésence) de Cheikh Ould Maouloud, maire de Jidrel Mohguen, véritable cheville ouvrière de la campagne du général, les carottes seraient cuites pour Ould Abdel Aziz à Rosso. Il faut noter aussi le travail inlassable de Mmes Fatimetou Mint Sidi et Fatou Diop dite Seyyel respectivement coordinatrice régionale et coordinatrice départementale des femmes pour le général.
Du côté de Ely, le directeur départemental, Me Mohamed Vall Ould Mbareck a semblé travailler contre son candidat avec son attitude hautaine vis-à-vis de nombre d’électeurs potentiels qui ont fini par rallier d’autres candidats. L’ancien maire Sow Deyna a usé de toute son autorité mais l est entré en campagne un peu tard et n’a pas pu changer la donne ; quant à l’actuel maire de Rosso, le Pr Fassa Yérim, il s’est impliqué activement dans la campagne de son frère d’armes le général Ould Abdel Aziz en sensibilisant toutes les populations des localités relevant de sa commune. Pas étonnant si on se rappelle le discours élogieux lors de la visite à Rosso du général qu’il avait comparé à Eisenhower, De Gaulle et Churchill.
En définitive les électeurs à Rosso sont abasourdis. Ils ne comprennent pas comment cela est possible. Il est vrai que nombre de citoyens inscrits après le report des élections n’ont pas eu de carte électorale. On est en droit e penser que ceux là n’étaient pas favorables au général puisqu’ils n’avaient pas voulu participer au scrutin du 6.6. Mais cela n’explique pas les résultats. Pour beaucoup comme les résultats annoncés sont confirmés, il faudrait peut être porter un brassard pour les cinq ans à venir en signe de consternation. Et ce n’est pas qu’ils n’aiment pas le général. Ils n’aiment pas cependant les parachutages intempestifs au profit des protégés de certains hommes de l’entourage du général…
Djigo Aboubakry

(Source: La Tribune)

1...345678

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE