navigation

IRA/Rosso : tournées de sensibilisation 14 mai, 2012

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

Mohamed Lemine Ould Brahim Dieng, Président  de l’IRA  à Rosso multiplie les tournées de sensibilisation dans la commune de Rosso. Depuis les récents événements qui ont secoué le paysage politique mauritanien, il multiplie les contacts pour éviter ce qu’il appelle l’intoxication des masses.  C’est ainsi que le 7 mai, il s’est rendu à Chegara pour la deuxième fois dans la semaine. Dans celle localité située à une douzaine de kilomètres au nord est de Rosso il a rencontré et discuté  avec  des représentants de plusieurs villages des environs, Tezaya, Lori, Goueïbina entre autres.

Accompagné de Mohamed Baba Ould Elémine,  militant de l’IRA venu de Nouakchott, Mohamed Lemine Ould  Brahim Dieng a longuement expliqué à l’assistance l’objectif de sa mission ; après avoir rappelé le combat que mène le mouvement IRA,  il a précisé que si le geste de Birame Ould Dah était une erreur, le pouvoir comme l’opposition essayaient de l’exploiter pour leurs fins personnelles. Mohamed Lemine a aussi rappelé que le mouvement Ira n’est pas contre le régime, c’est un mouvement de la société civile dont le souci principal est la préservation des droits de tous les citoyens sans exclusive, de la paix sociale et surtout de l’unité nationale.

L’assistance a écouté avec attention  et plusieurs personnes sont intervenues  pour réitérer leur solidarité avec le mouvement abolitionniste et réaffirmer leur engagement à tout mettre en œuvre pour mettre fin à toute forme d’injustice sociale.

CR  D.Aboubakry

Rosso : Début de l’enrôlement des rapatriés 16 octobre, 2011

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

1001337.jpg

 C’est le mercredi 12 octobre qu’a eu lieu à Rosso la cérémonie de lancement du projet d’enrôlement des rapatriés en présence de M. Mohamed Ould Boïlil, ministre de l’intérieur et de la décentralisation, Mme Nada Assaad Merheb, représentanteen Mauritanie du HCR et de plusieurs diplomates en poste à Nouakchott.

La délégation venue de Nouakchott a été accueillie au site du Pk 6 par le wali du Trarza entouré du maire de la commune de Rosso, du député de Rosso et de nombreuses autorités administratives et militaires. Sur place la délégation a visité quelques réalisations de l’ANAIR au profit des rapatriés (une école, une borne fontaine et un atelier de teinture notamment).

Par la suite le cortège s’est rendu à Rosso, dans les locaux de l’état-civil. Après le mot de bienvenue du Pr. Fassa Yérim, Mme Nada Assaad Merheb, représentante du HCR en Mauritanie a rappelé le nombre des rapatriés du Sénégal qui s’élève à 20 484 et ajouté que ‘ …l’identité des rapatriés a déjà été confirmée par une commission nationale préalablement à leur retour  en Mauritanie. De ce fait, les rapatriés n’ont pas besoin d’être de nouveau identifiés pour être enrôlés… ‘. Prenant la parole à son tour,  le ministre de l’intérieur mettra l’accent sur l’importance de l’enrôlement des rapatriés avant d’annoncer l’aménagement et l’équipement de dix centres d’enrôlement  spécifiques dans les régions d’accueil (Trarza, Brakna, Gorgol, Guidimakha et Assaba). M. Boïlil a aussi annoncé que le HCR venait de transmettre au gouvernement mauritanien en ce mois d’octobre 2011, cinq mille (5000) demandes de rapatriement volontaire.

Après les discours d’usage, l’opération d’enrôlement a commencé avec un échantillon de quatre familles de rapatriés. Une opération au cours de laquelle l’Administrateur Directeur  Général de l’ANRPTS (Agence Nationale du Registre des Populations et des Titres Sécurisés) a donné d’amples explications.

La représentante du HCR et l’ADG de l’ANRPTS ont répondu aux questions des journalistes.

C.R. Djigo Aboubakry

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IPCD/ROSSO 28 juillet, 2011

Posté par Aboubakry dans : , ajouter un commentaire

 

IPCD:Formation à Rosso sur les instruments juridiques de la libre circulation.

 

Mardi, 26 Juillet 2011 08:20

Imprimer PDF

IPCD/ROSSO dans Commune de Rosso ipcd%2006Le projet de promotion de la libre circulation et de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest (espace CDEAO-Mauritanie) a été lancé le 23 juillet  à Rosso.  A cette occasion,les organisateurs ont tenu un point de presse dans les locaux de la commune.  M. Assane Ndiouck, Mme Aïssata Satigui Sy, présidente de l’IPCD  (Initiative pour la Promotion de l’Education Citoyenne et du Dialogue Politique) et M. Kane Mamadou Alhousseyni  ont décliné les objectifs de l’atelier  de formation sur les instruments juridiques de la libre circulation des personnes  et des biens dans l’espace CDEAO et la Mauritanie.

 

L’atelier de formation doit renforcer les capacités de trente  participants sur les instruments juridiques de la libre circulation.

Mme Sy présidente de l’IPCD a rappelé que c’est dans les locaux de la commune que son organisation avait célébré en mai 2009, l’anniversaire  de la convention internationale sur les droits des migrants et que depuis cette date le suivi était permanent avant d’exhorter les participants à s’approprier les instruments juridiques de la libre circulation et de s’impliquer dans la lutte pour leur application.

La Mauritanie on le sait ne fait plus partie de la CDEAO mais elle a un statut d’observateur et a signé des accords avec  des pays comme le Sénégal, le Mali, la Gambie. Il y a des traités spécifiques  qui réglementent les échanges commerciaux et la circulation des personnes. On sait que les populations subissent très souvent des contrôles à caractère discriminatoire qui touchent souvent à la dignité humaine.

Lors de la première journée, le consultant  Amadou Mamadou Dia a parlé de l’intégration dans l’espace ouest africain avant de développer les instruments juridiques de la libre circulation qui doivent servir à la mise en œuvre de la politique d’intégration définie par les Etats. M. Dia a ensuite présenté divers instruments juridiques de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CDEAO et la Mauritanie.

Pendant cet exposé, la présidente de l’IPCD et M. Kane Mamadou ont rendu visite notamment au commissaire de police de Rosso et au directeur régional de la sûrete pour expliquer l’objectif de leur mission.

La Rédaction

Reportage Photos

ipcd%2006 dans Commune de Rosso
ipcd%2002
ipcd%2017
ipcd%2018
ipcd%2047
ipcd%2016

IPCD:Formation à Rosso sur les instruments juridiques de la libre circulation. 25 juillet, 2011

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

photo005.jpg    ipcdvuedelasalle.jpg

ipcdmdiaamadoumamadou.jpg

Le projet de promotion de la libre circulation et de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest (espace CDEAO-Mauritanie) a été lancé le 23 juillet  à Rosso.  A cette occasion,les organisateurs ont tenu un point de presse dans les locaux de la commune.  M. Assane Ndiouck, Mme Aïssata Satigui Sy, présidente de l’IPCD  (Initiative pour la Promotion de l’Education Citoyenne et du Dialogue Politique) et M. Kane Mamadou Alhousseyni  ont décliné les objectifs de l’atelier  de formation sur les instruments juridiques de la libre circulation des personnes  et des biens dans l’espace CDEAO et la Mauritanie.

L’atelier de formation doit renforcer les capacités de trente  participants sur les instruments juridiques de la libre circulation.

Mme Sy présidente de l’IPCD a rappelé que c’est dans les locaux de la commune que son organisation avait célébré en mai 2009, l’anniversaire  de la convention internationale sur les droits des migrants et que depuis cette date le suivi était permanent avant d’exhorter les participants à s’approprier les instruments juridiques de la libre circulation et de s’impliquer dans la lutte pour leur application.

La Mauritanie on le sait ne fait plus partie de la CDEAO mais elle a un statut d’observateur et a signé des accords avec  des pays comme le Sénégal, le Mali, la Gambie. Il y a des traités spécifiques  qui réglementent les échanges commerciaux et la circulation des personnes. On sait que les populations subissent très souvent des contrôles à caractère discriminatoire qui touchent souvent à la dignité humaine.

Lors de la première journée, le consultant  Amadou Mamadou Dia a parlé de l’intégration dans l’espace ouest africain avant de développer les instruments juridiques de la libre circulation qui doivent servir à la mise en œuvre de la politique d’intégration définie par les Etats. M. Dia a ensuite présenté divers instruments juridiques de la libre circulations des personnes et des biens dans l’espace CDEAO et la Mauritanie.

Pendant cet exposé, la présidente de l’IPCD et M. Kane Mamadou ont rendu visite notamment au commissaire de police de Rosso et au directeur régional de la sûrete pour expliquer l’objectif de leur mission.

Djigo Aboubakry

(A suivre)

 

 

Son Excellence Michel Vanderporter ambassadeur de France en Mauritanie rend visite au maire de Rosso. 14 juin, 2011

Posté par Aboubakry dans : Commune de Rosso,Reportage , ajouter un commentaire

 

imag0217.jpg

explications.jpg

Son Excellence  Michel Vanderporter  ambassadeur de France en Mauritanie, a effectué une visite à Rosso le 13 juin sur invitation du Pr. Fassa Yérim maire de la commune. Au cours de la visite l’ambassadeur  a tenu une réunion à la commune avec des élus et des membres de la société civile. Le maire très ému a rappelé les relations séculaires entre  la Mauritanie et la France et l’accompagnement constant de l’ancienne métropole.  Il s’est  appesanti sur la coopération décentralisée et cité les réalisations faites dans ce cadre : cyber thé, acquisition d’un véhicule pour la lutte contre les incendies, divers véhicules dont les ambulances et la station d’adduction d’eau de Breun.

Le coordinateur de l’association des maires francophones a pris la parole pour rappeler que son institution a financé à Rosso huit projets  à hauteur 2 664 000 Ouguiyas. Abdallahi Fall a pris la parole pour rappeler le travail exécuté par l’ATPC (Assainissement total piloté la communauté).  Mohamed Sow a pris la parole au nom des jeunes. Il a parlé  de l’association ‘Graines d’espoir’ qui a réalisé dans le cadre du jumelage un chantier à Rosso en partenariat avec les jeunes de Moissy  arrivés  sur place il y a un peu plus d’un an. Il a rappelé qu’une délégation de jeunes devait  se rendre à Moissy  pour un chantier similaire mais qu’ils ont eu un problème de visa.

Quant à Sy Abdoul dit  Socra il a demandé la mise en  place d’une Alliance française à Rosso, la décentralisation des activités de l’Institut français de Mauritanie (ex centre culturel français) et une antenne RFI  dans la commune.

Prenant la parole Son Excellence a précisé que  pour les Alliances françaises la vallée est réputée être francophile mais que pour diverses raisons il convient d’en ouvrir. Il a rappelé qu’il faut cependant un certain nombre de demandeurs pour ouvrir un centre.  Il a ajouté qu’il est possible d’ équiper un CLAC (centre de lecture et d’animation culturelle).

Après la réunion il a visité le cyber thé de la commune, la station de pompage, le crédit municipal les locaux de la protection civile avant de se rendre à l’Institut Supérieur d’Enseignement Technologique (ISET).  Il a notamment visité les serres où sont pratiquées des cultures hors sol et hors saison, l’unité de fabrication de charbon à partir du typha, les étables. L’ambassadeur de France s’est dit agréablement surpris de ce qu’il a découvert à l’ISET et a promis notamment d’appuyer l’unité de production du charbon. Après le déjeuner à l’ISET, la délégation s’est rendue à Breun, Tékech et Dieuk pour voir la station d’adduction d’eau , le réseau d’adduction d’eau et les châteaux d’eau.

Après Dieuk, la délégation a regagné la route nationale au Pk 11 où Son Excellence l’ambassadeur a pris congé du maire à 15 h 30 pour Nouakchott.

12345...8

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE