navigation

Rosso : Visite du Représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour la région du Sahel 23 juin, 2013

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

M

Rosso : Visite du Représentant spécial de l'Union européenne (UE) pour la région du Sahel dans actualités photo0065-300x225

Michel Reveyrand de Menthon , Représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour la région du Sahel  a entamé une visite de 3 jours en Mauritanie le lundi 17 juin. Une  première visite qui a permis au diplomate de présenter aux autorités mauritaniennes la mission qui lui a été confiée par l’Union européenne en réponse à la crise régionale dans le Sahel.

Au cours de sa mission en Mauritanie, M. Reveyrand de Menthon a rencontré le Président Mohamed Ould Abdel Aziz ainsi que le Ministre de la Défense auprès desquels il a réitéré l’engagement de l’Union Européenne dans sa coopération avec la Mauritanie, tout en saluant le rôle actif de la Mauritanie dans la lutte contre l’insécurité au Sahel.

La visite de M. Michel Reveyrand de Menthon s’est poursuivie par un passage à Rosso où il a rencontré les autorités sécuritaires de cette ville frontière ainsi que celles de Rosso Sénégal.

M. Reveyrand de Menthon était accompagné de M. Gerardo Otero , chargé de programme à la section politique à la Délégation de l’UE à Nouakchott et du représentant de la Délégation de l’UE au Sénégal.  Le Représentant de l’UE au Sahel a visité le débarcadère de Rosso où il a eu des entretiens avec les responsables de la SBM et du poste de police en présence du directeur régional de la sûreté du Trarza, du commissaire de police de Rosso, M. Isselmou Ould Mouftah et des autorités sécuritaires et administratives sénégalaises venues pour la circonstance.

Par la suite, la délégation de l’UE accompagnée des deux délégations d’accompagnement (mauritanienne et sénégalaise) a emprunté le bac pour se rendre à Rosso Sénégal. Sur place, M. Reveyrand de Menthon a visité le poste de police réhabilité tout récemment et les bureaux de la douane avant de continuer son voyage vers Dakar.

Rosso : APSDD en campagne contre le paludisme 26 mai, 2013

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

Rosso : APSDD en campagne contre le paludisme dans actualités dscf8027-150x150

Le paysage de la société civile de Rosso compte un nouveau membre avec l’APSDD (Association pour la solidarité et le développement durable) présidée par M.Tidiani Ould Sidi Mohamed Ould Soueïlim très connu dans la ville.

Une cérémonie de lancement de la toute nouvelle association a été organisée le 25 mai à la maison des jeunes en présence du conseiller au wali et de nombreuses personnalités. L’APSDD n’a pas attendu cette cérémonie pour lancer une campagne de lutte contre le paludisme avec la pulvérisation d’insecticides dans tous les coins de la ville susceptibles d’abriter les moustiques, vecteurs de la maladie à la grande satisfaction des habitants de Rosso.

Outre la  lutte contre le paludisme, l’association a notamment pour objectif d’assainir l’eau et de protéger la nature.

Pour cette première campagne qui a mobilisé des dizaines de jeunes, l’APSDD a bénéficié du soutien du DRAS du Trarza et du  maire de la commune.

D.A.

 

 

El Wiam : la jeunesse de Rosso s’active 25 février, 2013

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

El Wiam : la jeunesse de Rosso s’active dans actualités 20060101012320

La jeunesse de la sous coordination de Rosso d’El Wiam a organisé vendredi 22 courant un meeting au siège du parti. Le meeting présidé par Sidi Diarra, coordinateur régional, Dah Ould Demba coordinateur départemental s’est tenu en présence de M. Sidi mohamed O. ABidine, membre du bureau exécutif d’El Wiam.

Placé sous les thèmes de l’unité nationale et de la citoyenneté, le meeting a drainé une foule considérable.

Après le sketch présenté pour montrer l’importance de l’unité nationale et de la citoyenneté, plusieurs orateurs ont pris la parole pour sensibiliser  l’assistance.  Sidi Mohamed O. AbIdine, Dah Ould Demba, Ramdane O. Med Vall, Fatou Gaye, Bada Diagne, Niang Amadou Sidi ont tous  expliqué que le parti El Wiam était un parti de l’opposition qui entend parvenir au pouvoir par la voie légale, c’est-à-dire des élections transparentes. Ils ont développé  les thèmes retenus avant de donner la parole au coordinateur régional d’El Wiam, ‘le seul parti à avoir son candidat déclaré pour les prochaines municipales à Rosso’ . Sidi Diarra a remercié l’assistance avant d’expliquer l’importance du vote. Il a même ajouté que s’il était au pouvoir, le vote deviendrait obligatoire en précisant que le citoyen n’était pas forcément tenu de voter pour un candidat qui ne lui convient pas puisqu’il a la latitude de voter ‘blanc’.

A noter que plusieurs personnes sont venues de quartiers éloignés du siège, mais que des habitants de la maison opposée au siège ont laissé entendre qu’elles ne sont pas venues parce qu’elles n’étaient pas informées. Comme quoi les visites de proximité ne semblent pas être le fort du staff local d’El Wiam. A bon entendeur , salut.

Djigo Aboubakry

Hommage à Ba Mbaré 13 janvier, 2013

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

Hommage à Ba Mbaré dans actualités ba_mbare_0270

     Natif de Wali Diantang, du département deMaghama dans la Wilaya       du GorgolMBare issu d’une famille peulhe guerrière les Yaalalbe, à rendu l’âme au petit matin du vendredi 11/1/2013. Une triste nouvelle pour laRépublique Islamique de Mauritanie qui perd l’un de ses valeureux fils.
L’homme a quitté ce monde d’ici bas, fait de violence et de plus en plus de déshumanisation de valeurs à-morales. Pour ceux qui connaissent très bien feuMBare, ont connu en lui un homme avec un franc parlé, loyal, affable fidèle et très attaché à ses principes. L’opportunisme et la cupidité n’ont jamais guidé ses attitudes et ses ambitions, loin de là.

Durant tout son parcours professionnel, il a su incarner les vertus de courage, l’assistance aux victimes d’injustices et surtout, la loyauté et l’attachement à laMauritanie. L’homme n’a jamais versé dans la calomnie.

Il a toujours osé dire tout haut ses idées et positions et les défendre sans hypocrisie, ni opportunisme, chose rare dans notre monde d’aujourd’hui. À cause de cette franchise, certains le trouvaient comme un homme difficile de caractère. Il s’agit là bien sûr d’un jugement non fondé et c’est bien le contraire. Ce ne sont-ils pas les auteurs de ces jugements qui le sont ?

Ceux là attachés à cette société infestée de contre-valeurs faites de dénégation de toute attitude exemplaire et hostiles à l’amour pour autrui, à la franchise, à l’intégrité morale, et à la solidarité sociale, autant de valeurs cardinales qui déterminent la personnalité de base qui a jusqu’ici caractérisé notre société de référence mais qui cède de plus en plus de place à des formes de sociétés individuelles ou les valeurs cardinales précitée trouvent de moins en moins leur point d’ancrage .

C’est dire donc, que ce sont les hommes qui se réfèrent à ces sociétés dépravées qui sont de caractères difficiles, mais pas l’homme qui vient de nous quitter et ceux qui partagent les mêmes valeurs que lui. . Mbare nous a quittés tout en incarnant ses valeurs cardinales.

En 2009, tout le monde se rappelle le rôle éminemment patriotique qu’il a joué. En effet, Il a su dans un contexte de crise politique, rester au service de la Nation quand il occupait les fonctions de président de la République Intérimaire.

Et en dépit des mauvais esprits qui voulaient le diaboliser, après le coup d’Etat de 2008, Mbaré a démontré sa capacité d’être à la hauteur de cette mission sans aucun signe de difficulté. Comme tout peulh fier de ses origines ou comme diront certains son Poulaagou, Feu MBare tenait à sa dignité d’abord et rien que sa dignité. Durant cette période, Dieu merci il en est sorti aggrandi et avec lui toute laMauritanie.

Ceux qui connaissent ses rapports avec le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, savent que ce dernier, à toujours manifesté une grande considération à Feu MBare, même si dans la calomnie et les manœuvres perfides entretenues par un certain COE auprès du Président, les relations entre les deux hommes semblaient donner l’air d’être souvent conflictuelles.

Non, le Président Aziz, son Premier ministre et le président Messoud Ould Belkheir ont toujours fait montre d’une grande considération et de respect réciproque pour feu MBare. Ces trois hommes savent distinguer les personnes valeureuses. Et Ceux qui sont proches de MBare, témoignent également qu’il recommandait à son entourage la fidélité à l’Etat et aux hommes qui l’incarnent car un pays se respecte par ses dirigeants et la Mauritanie disait il souvent à ses proches, doit rester unie autour de son dirigeant qui œuvre pour tous ses fils.

Par ces lignes, j’ai tenu à rendre un grand hommage à celui qui à œuvré pourMauritanie. A toute la Mauritanie, je présente toutes mes condoléances. À tous et toutes, je demande de prier pour lui et souhaiter qu’Allah l’accueille dans son saint paradis. Inallilahi wo ina illeyhou Raajioun.

BA Saidou – Cire BA  (Source : cridem.org)

 

Indemnisation des militaires mauritaniens victimes du conflit social de 1989 entre Dakar et Nouakchott 5 janvier, 2013

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

Le conseil des ministres mauritanien, réuni jeudi àNouakchott, a validé l’indemnisation de 686 militaires, victimes des évènements de 1989 pour un montant de 772 millions 132 405 ouguiyas pour dédommagement et 88 millions pour les pensions de retraite, a annoncé à la presse le ministre de la Défense nationale, Ahmedou Ould Idey Ould Mohamed Radh.

Il a ajouté que son gouvernement avait indemnisé en 2011 un groupe de 974 militaires pour une enveloppe de 1.0247.000 ouguiyas, en plus de 98 millions d’ouguiyas pour les pensions de retraite.

Les deux vagues font au total, selon le ministre, 1760 négros mauritaniens qui ont bénéficié en tout d’une somme de 2.19.700.000 ouguiyas de compensations et 186 millions pour les pensions de retraites (300 ouguiyas= un dollars américain).

Selon le ministre, avec de telles opérations, le processus de règlement du passif humanitaire pour les militaires mauritaniens arrive à son terme et son dossier est désormais classé.

Le 25 mars 2009, l’actuel président mauritanien avait engagé un processus de réconciliation nationale marqué par l’organisation d’une prière des morts àKaédi, le retour de 25 000 réfugiés du Sénégal et la compensation ou la réintégration des fonctionnaires exclus, lors des douloureux conflits sociaux de 1989 entre Dakar et Nouakchott.

Source : Agence de Presse Africaine

(Publié dans Cridem.org)

 

12345...11

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE