navigation

Nouveaux aménagements à Bougamour (Tékane) 28 avril, 2013

Posté par Aboubakry dans : Non classé , ajouter un commentaire

 

Le samedi 20 avril a eu lieu a tekane dans la moughataa de Rkiz le partage effectif de 515 ha sur les 600 que compte cet aménagement. En présence du conseiller du ministre du développement rural M. Abdallahi Ould Bah, le hakem de Rkiz, le chef d arrondissement du markaz de Tekane et le commandant de la brigade de gendarmerie de Rkiz. Nous tenons a noter qu’a aucun moment des discussions qui ont eu lieu, suivant les instructions du chef de l’état, les autorités ne sont intervenus, sauf pour la signature du procès verbal de  partage. La commission représentant les populations riveraines du projet Bougamour salue cette nouveauté qui fait honneur à la Mauritanie. Ainsi pour la première fois depuis l’indépendance de notre pays nous assistons à un événement pareil ici a Tékane. Nous avons toujours assisté impuissants aux expropriations des terres agricoles le plus souvent dans la brutalité et l’intimidation au profit de citoyens peu scrupuleux. Nous tenons ainsi a remercier le président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdelaziz pour la clairvoyance et le courage qu’il a eus. Non seulement il a mis fin aux aménagements abusifs mais il a budgétisé avec les biens de l’état pour plus d’un milliard d’ouguiyas le financement de plus de 600 ha de terres agricoles dont le partage entièrement pris en charge par la commission représentant les populations a eu lieu de façon consensuelle et équitable. Il est à noter que cette commission est constituée de citoyens résidant dans cette commune. Il s’agit des populations d’Oum el ghoura, de Bougamour, Oum sleimane, Aker, Basra, Ndikine Aly Kane, Ech et Nakhaylat.

A noter aussi qu’Oum el ghoura avec plus de 650 familles a 120 ha alors que Bougamour qui a moins de 200 familles a obtenu 135 ha. Dans ces conditions, nous estimons irresponsable l’irruption de plusieurs voitures chargées de personnes venues de Nebbaghiya, Bareina avec des soit disant chefs traditionnels dont Moustafa Ould Seyid venus carrément déclarer que les populations de Bougamour sont leurs anciens esclaves donc incapables de détenir une quelconque terre. Nous nous reconnaissons dans la République Islamique de Mauritanie et nous pensons que ceci est déplorable. Heureusement les autorités ont pris les dispositions utiles.

Nous tenons aussi à remercier  le ministre du développement rural  M. Brahim Ould Mbarek qui a suivi personnellement tout le déroulement de ce projet et aussi à travers lui son conseiller M. Abdallahi Ould Bah qui suivi à la lettre les instructions et à su usé de sa connaissance du terrain et de la diplomatie pour venir à bout de cette difficile mission.

Nous demandons dans le futur une augmentation de la surface aménagée.

Nous espérons aussi recevoir bientôt son excellence M. le président de la République pour lui exprimer personnellement notre profonde gratitude.

Sy Amadou Ibrahima dit Clédor, membre de la commission représentant les populations riveraines du projet Bougamour

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE