navigation

Rosso: La grande affluence pour le permis de conduire 28 juin, 2011

Posté par Aboubakry dans : Commune de Rosso , ajouter un commentaire

Rosso : la grande affluence pour le permis de conduire

Après  plusieurs années, la Commission de permis de conduire est à Rosso depuis dimanche 26 juin.  Comme il fallait s’y attendre, plus d’un millier de candidats au permis dont beaucoup venus de Nouakchott et d’autres régions se bousculent au bureau des transports. Certains passent la nuit devant les locaux des TP  et il faut tout le savoir faire des forces de sécurité pour maintenir l’ordre. Une telle affluence s’explique par le fait que les candidats doivent nécessairement passer devant la commission contrairement à ce qui se faisait il y a encore quelques années.  La transparence est donc de rigueur. La commission  comprend le président, le vice président, et trois membres dont le commissaire de police de Rosso et le commandant de brigade de la gendarmerie de Rosso.

Le candidat au permis doit se  présenter à la commission muni de son reçu d’inscription pour passer un examen oral sur le code de la route. Par la suite rendez-vous lui est donné pour l’examen pratique. Il faut noter que jusqu’ici  tout se déroule dans la transparence. Aucun candidat ne se plaint de quoi que ce soit.  Selon le président,  la commission  devrait être à Rosso pour cinq jours mais que du fait de l’affluence, elle pourrait prolonger son séjour.

La journée du mardi a été consacrée à l’examen pratique au stade Ramdane de Rosso. Les conducteurs doivent effectuer un circuit en ‘S’ et faire la marche arrière avant d’éffectuer quelques manoeuvres bien précises. Selon le chef de service régional des transports routiers, M. Mohamed Ali Ould Ahmed, la commission est là pour donner le permis aux conducteurs qui le méritent.

Son Excellence Michel Vanderporter ambassadeur de France en Mauritanie rend visite au maire de Rosso. 14 juin, 2011

Posté par Aboubakry dans : Commune de Rosso,Reportage , ajouter un commentaire

 

imag0217.jpg

explications.jpg

Son Excellence  Michel Vanderporter  ambassadeur de France en Mauritanie, a effectué une visite à Rosso le 13 juin sur invitation du Pr. Fassa Yérim maire de la commune. Au cours de la visite l’ambassadeur  a tenu une réunion à la commune avec des élus et des membres de la société civile. Le maire très ému a rappelé les relations séculaires entre  la Mauritanie et la France et l’accompagnement constant de l’ancienne métropole.  Il s’est  appesanti sur la coopération décentralisée et cité les réalisations faites dans ce cadre : cyber thé, acquisition d’un véhicule pour la lutte contre les incendies, divers véhicules dont les ambulances et la station d’adduction d’eau de Breun.

Le coordinateur de l’association des maires francophones a pris la parole pour rappeler que son institution a financé à Rosso huit projets  à hauteur 2 664 000 Ouguiyas. Abdallahi Fall a pris la parole pour rappeler le travail exécuté par l’ATPC (Assainissement total piloté la communauté).  Mohamed Sow a pris la parole au nom des jeunes. Il a parlé  de l’association ‘Graines d’espoir’ qui a réalisé dans le cadre du jumelage un chantier à Rosso en partenariat avec les jeunes de Moissy  arrivés  sur place il y a un peu plus d’un an. Il a rappelé qu’une délégation de jeunes devait  se rendre à Moissy  pour un chantier similaire mais qu’ils ont eu un problème de visa.

Quant à Sy Abdoul dit  Socra il a demandé la mise en  place d’une Alliance française à Rosso, la décentralisation des activités de l’Institut français de Mauritanie (ex centre culturel français) et une antenne RFI  dans la commune.

Prenant la parole Son Excellence a précisé que  pour les Alliances françaises la vallée est réputée être francophile mais que pour diverses raisons il convient d’en ouvrir. Il a rappelé qu’il faut cependant un certain nombre de demandeurs pour ouvrir un centre.  Il a ajouté qu’il est possible d’ équiper un CLAC (centre de lecture et d’animation culturelle).

Après la réunion il a visité le cyber thé de la commune, la station de pompage, le crédit municipal les locaux de la protection civile avant de se rendre à l’Institut Supérieur d’Enseignement Technologique (ISET).  Il a notamment visité les serres où sont pratiquées des cultures hors sol et hors saison, l’unité de fabrication de charbon à partir du typha, les étables. L’ambassadeur de France s’est dit agréablement surpris de ce qu’il a découvert à l’ISET et a promis notamment d’appuyer l’unité de production du charbon. Après le déjeuner à l’ISET, la délégation s’est rendue à Breun, Tékech et Dieuk pour voir la station d’adduction d’eau , le réseau d’adduction d’eau et les châteaux d’eau.

Après Dieuk, la délégation a regagné la route nationale au Pk 11 où Son Excellence l’ambassadeur a pris congé du maire à 15 h 30 pour Nouakchott.

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE