navigation

Awomi: formation sur l’Accountability tracking 20 janvier, 2009

Posté par Aboubakry dans : actualités , ajouter un commentaire

mmeyacinefallprsidenteawomi1.jpg Mme Yacine Fall, présidente de Awomi

Awomi (Initiative du Millénaire des femmes Africaines contre la pauvreté et pour les droits humains) a récemment organisé une formation à ‘intention de journalistes, d’économistes et de militants de droits de l’homme pour lancer son Initiative pour
la Justice Économique. Il s’agissait de faire la
promotion des droits économiques et sociaux des femmes. L’atelier organisé par Awomi était une étape fondamentale pour le renforcement des mécanismes d’obligation de rendre compte à travers la mise en œuvre de pratiques démocratiques qui basée sur la collecte de données quantitatives et qualitatives dans plusieurs pays africains.  Ce programme se justifie parce que malgré le fait que les gouvernements ont signé de nombreux documents juridiques régionaux et internationaux pour la réalisation de l’égalité de genre, contre l’appauvrissement des femmes et le fardeau qu’elles portent, leur bien être social continue à s’empirer au même moment où les stratégies de réduction de la pauvreté demeurent le cadre central du développement durable. AWOMI propose qu’une urgente attention soit accordée à la mise en place d’un agenda africain centré sur la justice économique et sociale et en établissant ce programme comme un moyen de mobiliser les jeunes et les femmes à coordonner leur connaissance, leur capacité de plaidoyer et d’organisation pour demander la réalisation de leurs droits économiques et sociaux. La formation doit permettre d’utiliser l’outil d’Accountability Tracking  et d’organiser des activités de plaidoyer en utilisant les informations collectées grâce à cet outil. Elle s’est tenue du 28 au 30 Décembre 2008 à Dakar, Sénégal et a rassemblé des économistes, des journalistes, activistes et jeunes leaders de plusieurs pays africains : Mauritanie, Gambie, Guinée Conakry, Côte d’Ivoire, Ghana, République Démocratique du Congo, Ethiopie, Namibie et Sénégal. Elle devrait assurer un meilleur suivi de la réalisation des droits économiques et sociaux des femmes dans des domaines tels l’accès aux financements, la sécurité alimentaire, genre et commerce, violence faite aux femmes, santé de la reproduction, assainissement, accès a l’eau et à l’éducation…

 Djigo Aboubakry 

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE