navigation

De A a Z ‘week end’ 1 janvier, 2008

Posté par Aboubakry dans : De A à Z , trackback

De A à Z par Tabane

W comme Week-end. C’est un mot d’origine anglaise me diriez-vous, mais que voulez-vous ? Nos amis Français n’aiment pas beaucoup le W. C’est pourquoi il n’y a pas beaucoup de mots qui commencent par cette lettre. Les braves ! Ils ont eu comme une prémonition. Ils ont pressenti le désastre de ce début du 19ème siècle. Waterloo et la déroute de Napoléon.

A défaut d’un autre mot prenons notre Week-end. Et ça tombe bien avec les nouveaux horaires de travail décidés par les autorités. C’est vrai qu’il y a eu une large concertation avec les partenaires mais il y a au moins une catégorie qui n’a pas été consultée : les mendiants de Nouakchott.

Ce n’est pas la première fois que nous changeons de week-end. Après la mise au pas pendant toute la période coloniale, sous la première République et durant les premières années de l’ère des colonels, Haïdalla avait institué le vendredi comme jour de repos.

Normal dans un pays musulman, encore que…

A cette époque, j’ai surpris un vendredi matin, très tôt, une conversation entre mendiants au carrefour de la cité police.

- Ces gens ne savent pas ce qu’ils ont fait en changeant de jour de repos.

- Mais en quoi ça te gêne toi qui n’est pas focsinaire (fonctionnaire) ?

- Avant, comme les gens travaillaient le vendredi, ils donnaient la charité le matin et à cette heure, on avait reçu assez d’argent. Maintenant comme ils ne travaillent pas le vendredi, ils dorment chez eux et ne donnent rien. Et le dimanche quand ils vont au boulot, ils ne donnent rien parce que c’est un jour ordinaire.

Comme quoi, les décideurs oublient les plus ‘pauvres’ et agissent sans tenir compte de leurs intérêt.

aboubakry_d@yahoo.fr

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE