navigation

De A à Z 15 septembre, 2007

Posté par Aboubakry dans : De A à Z , trackback

Q comme Questions. R Comme Réponses.
1)
Pourquoi enseigne-t-on les matières  scientifiques en français et les matières littéraires en arabe ?
Certains penseront que c’est parce que ‘la raison est française et l’émotion arabe’ pour paraphraser l’un des chantres de la Négritude. Ce ne serait pas logique car cela signifierait que toutes les générations de mauritaniens arabisants (du Zemmour au Brakna et du Trarza au Tagant) formées en arabe dans les séries scientifiques ont eu une formation au rabais. En outre on ne peut pas dire que la langue des inventeurs de l’algèbre n’est pas apte à véhiculer des concepts scientifiques. Cette dichotomie est inacceptable et insensée.
2) Pourquoi n’enseigne-t-on pas les langues nationales dans nos écoles ?
Parce que personne n’a compris le bénéfice qu’on peut en tirer. Les  négro-africains avaient obtenu il y a quelques années l’enseignement de ces langues à l’école fondamentale. Il y avait comme une course contre la montre. Chaque année on se précipitait pour produire des manuels pour l’année à venir. Les ‘cobayes’ ont fini, après un cursus de sept ans avec le Pulaar, le Wolof ou le Sooninke comme langue d’apprentissage, par intégrer la filière Arabe pour la plupart ou Bilingue pour certains. Or c’était une erreur monumentale que de croire que le Pulaar, le Wolof et le Sooninke pouvaient concurrencer l’Arabe, langue écrite depuis plus de mille ans. Dans un premier temps, il fallait enseigner nos langues nationales seulement comme langues et non comme véhicule de toutes les connaissances. Cela aurait permis au apprenants d’apprendre plus vite le français comme les langues utilisent les caractères latins. Ensuite il y avait la possibilité d’enseigner à chaque mauritanien une langue nationale différente de sa langue maternelle, ce qui serait un pas considérable vers la cohésion nationale. L’élève qui aura terminé son cycle secondaire et supérieur serait suffisamment outillé dans sa langue pour conceptualiser et transmettre les théories les plus abstraites…
3) Pourquoi les taux de réussite sont très bas au baccalauréat et très élevés au brevet ?
Parce que l’examen et la correction du baccalauréat se passent dans des conditions plus strictes que pour le brevet. Dans beaucoup de centres du pays pour le brevet, ce sont les surveillants qui écrivent les corrigés au tableau et les candidats n’ont qu’à recopier et rendre les copies. En plus il arrivait souvent que plusieurs personnes viennent successivement passer les épreuves pour un candidat absent. Il suffit de consulter les archives pour se rendre compte que des milliers de copies sont identiques, tous les candidats ayant puisé à la même source.
4) Pourquoi tous les élèves mauritaniens ne sont pas bilingues ?
Parce qu’il y a un phénomène de rejet. Les Noirs rejettent l’Arabe parce qu’ils ont le sentiment que cette langue leur est imposée comme une entrave à toute promotion. Les Arabes rejettent le Français parce que c’est la langue du colonisateur. Alors que nos élèves s’inscrivaient au département d’Anglais après seulement trois ans d’anglais au lycée à partir de la seconde, nos ‘bilingues’ après treize d’apprentissage de l’Arabe ne peuvent pas produire une phrase en Arabe et nos ‘arabisants’  après douze ans d’apprentissage du Français n’arrivent pas à faire une phrase correcte en Français. Il faut donc revoir ce système et le corriger. Ce n’est pas seulement une question de programmes. C’est tout un environnement qu’il faut assainir…
aboubakry_d@yahoo.fr

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Trouvez votre notice ... |
Subversif |
passionbulgarie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECOLE NORMALE DE FILLES D'O...
| La vie secrète des cactées
| RENNES STREET STYLE